Fabula Bovarya

A tous ceux qui sont atteints d'un incurable bovarysme...

28 février 2006

Le complot des parthiques

Sans_titre_1Le complot des Parthiques, de Bertrand Lançon (Alvik). Terminé le 28 février 2006.

Ceux qui aiment les polars antiques, notamment ceux de Danila Comastri Montanari, ne seront pas déçus.
Malgré un style qui peut parfois sembler manquer d'aboutissement, ce premier roman policier augure une suite plutôt prometteuse si le filon de ce nouvel enquêteur romain, Festus, est exploité par l'auteur.

L'intrigue policière est plutôt bien menée et les pistes s'enchaînent sans fausse note jusqu'au dénouement où l'on peut presque se laisser surprendre !
Le cadre de l'histoire est quant à lui très intéressant : la Rome du IVème siècle après JC, ce qui diffère justement des polars antiques habituels - Saylor, Montanari, Leseleuc...- qui se situent souvent entre le I avant et après JC. On observe ici une Rome vibrante, partagée entre complots et mouvements religieux aussi divers que variés.

Ce qui pourrait éventuellement rebuter, c'est un début où un lecteur qui se trouverait confronté à des mots inconnus, relatifs à la civilisation romaine, ne pourrait en connaître le sens qu'en se reportant à un lexique placé à la fin du livre. Cela dit, passé ce petit désagrément, et une fois bien installé dans l'ambiance, on n'y prête plus guère attention.

Un seul vrai regret : la fin. Un peu abrupte à mon goût mais qui, à mon sens, laisse tout simplement présager que l'auteur souhaiterait nous donner une nouvelle enquête si celle-ci trouve son public. Espérons-le.

On peut lire actuellement 0 billets doux sur cette chronique rédigée et publiée par Alwenn ©
Posté dans la catégorie Enquêtes antiques - Pour faire un permalien vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

Ce que vous en dites :

A votre tour de déposer un billet doux...








 

© Fabulabovarya.canalblog.com, contenu géré par Alwenn | Création 17 avril 2006 |
La reproduction du contenu écrit des billets présents sur ce site sous toute forme et sans autorisation est strictement interdite.