Fabula Bovarya

A tous ceux qui sont atteints d'un incurable bovarysme...

19 mai 2009

Jane Austen

austen_shieldsJane Austen, de Carol Shields (Fides, 234 pages). Terminé le 17 mai 2009.


Genre : biographie


Avis : 4/5


RESUME EDITEUR : La grande romancière canadienne, Carol Shields, retrace le parcours fascinant d'une femme dont les œuvres continuent de séduire des générations de lecteurs depuis plus de deux cents ans. Shields suit Jane Austen depuis son enfance au presbytère de Steventon jusqu'à ses derniers moments à Winchester; elle se penche sur ses relations familiales, ses liens privilégiés avec sa sœur Cassandra, ses amitiés, ses espoirs matrimoniaux déçus. Au fil des pages, elle révèle aussi bien la femme privée que l'écrivain de génie, l'auteur de classiques tels Le cœur et la raison, Orgueil et préjugé et Emma. Ponctué des fines observations d'une romancière chevronnée sur le processus créatif, ce magistral portrait de Jane Austen constitue également une réflexion sur la façon dont naissent les grandes œuvres.

 

Voilà une biographie qui se laisse lire tranquillement… Je ne suis d’ordinaire pas très portée sur ce genre, que je juge souvent rébarbatif et peu entraînant. Mais cette biographie de Jane Austen par Carol Shields se lit rapidement et propose de courts chapitres qui s’enchaînent parfaitement.

 

Ce qui m’a le plus marquée dans cet ouvrage, c’est que finalement, on ne connaît que peu de choses sur la vie de la grande romancière anglaise. Sa correspondance, qui aurait pu être d’une grande aide dans la constitution d’un portrait assez fidèle de la femme dans sa vie quotidienne, ses humeurs et ses sentiments, a été partiellement détruite par sa sœur ainée Cassandra, qui ne voulait donner de sa sœur qu’une image sans aspérité. C’est dommage et dommageable pour la connaissance que nous pouvons donc nous faire de Jane Austen. J’ai eu tout du long l’impression de lire une biographie fragmentaire qui, finalement, ne nous donnait peut-être pas l’image la plus approchante de la réalité. Même les rares portraits que nous avons d’elle sont soumis à caution. De toute la famille Austen, elle est la seule, avec son frère Georges qui était handicapé, à ne pas avoir eu de portrait…

 

Autre point surprenant, c’est la vie presque étonnamment « plate » qu’elle a vécue, et qui contraste avec ses romans foisonnant de vie et de sentiments… C’est tout de même assez extraordinaire qu’une femme qui connut peut-être tout au plus un flirt dans sa vie, parle avec autant d’exactitude et d’acuité de la nature humaine en matière de sentiments…

 

tom_lefroyJe n’avais vraiment aucune idée de ce qu’avait pu être la vie de Jane Austen avant de me plonger dans cette autobiographie, et, à plusieurs reprises, je me suis mise à penser qu’elle avait presque eu une vie malheureuse : le déménagement forcé à Bath, le décès de son père qui la mit, elle et ses soeurs dans la difficulté financière, son histoire d’amour à peine ébauchée et avortée avec le séduisant Tom Lefroy (ci-contre), et pour clôturer le tout , sa maladie, qui la terrassa, et dont on ne sait encore pas trop aujourd’hui déterminer l’exacte nature…

 

Et malgré ça, une production littéraire, qui, bien que toujours trop brève pour les fans, révèle d’une manière admirable le talent d’une femme qui vécut au travers de ses personnages, par procuration, ce qu’elle ne put vivre elle-même. J’en éprouvai à certains moments de la pitié. Et en même temps, eût-elle été mariée et eût-elle vécu une vie remplie de son temps qu’elle n’aurait peut-être pas écrit ces livres et qu’on ne la reconnaîtrait pas aujourd’hui comme l’écrivain de talent dont elle arbore l’identité…

 

D’ailleurs, j’ai appris aussi qu’elle rédigea Pride and Préjudice à l’âge de 21 ans ! Quelle maturité extraordinaire dans ce roman, écrit par une toute jeune femme !

 

Le livre de Carol Shields donne ainsi à voir ce que fut –peut-être- la vie de Jane Austen, sans tomber dans le romancé, mais sans non plus proposer quelque travail aride de recherches biographiques. Elle s’offre même le plaisir de commenter un peu les livres de la romancière au regard de la vie que cette dernière vécut, tentant à la manière de Sainte-Beuve d’appliquer le fameux précepte de critique littéraire « Tel arbre, tels fruits »…

 

bcoming_janeC’est d’ailleurs ce que fait plaisamment le film de Julian Jarrold, Becoming Jane, que j’ai regardé dans la foulée : où comment à partir de lettres évoquant le nom d’un certain Thomas Lefroy, qui semblât conquérir le coeur de Jane sans parvenir à l’obtenir (pour de fades raisons pécuniaires, comme c’était souvent le cas à l’époque…), on peut imaginer que cet échec sentimental donna naissance au scintillant roman Pride and Prejudice

 

Dois-je préciser que j’ai passé un trèèès agréable moment avec ce film ? J’ai trouvé que l’atmosphère austenienne y était juste par-faite, même si Anne Hathaway incarne pour moi une (presque) trop jolie Jane Austen (personne n’a jamais dit qu’elle était laide, mais elle n’était pas non plus une beauté selon les canons de l’époque…).

 

Jane__critLes clins d’œil aux œuvres de Jane Austen y foisonnent (la présence d’Ann Radcliff pour Northanger Abbey par exemple) dont, forcément, le très fameux Pride and Préjudice. Finalement, Becoming Jane est à Jane Austen ce que Shakespeare in love est au dramaturge anglais : une charmante extrapolation d’un fait biographique en romance, habilement mêlé à la brillante œuvre littéraire.

Comment ne pas reconnaître Lady Catherine de Burgh dans Lady Grisham ? Comment ne pas voir un avatar du pasteur Collins en Wisley ? Ou voir encore Mrs Bennet dans la mère de Jane Austen… C’est un plaisir de décrypter toutes ses clins d’œil et ses références à l’univers d’Austen… un régal pour les Janéites ! :D

 

McavoyJ’ai en outre beaucoup apprécié la prestation de James McAvoy dans le rôle de Tom Lefroy, et on ne peut s’empêcher de soupirer de désespoir avec les deux jeunes amoureux sur leurs amours contrariées… (Très miam, ce James McAvoy, tout de même… ^^). 

Bon, il ne faut pas se leurrer, l’affiche du film titre : « Jane Austen’s most extraordinary romance was her own” mais tout cela est trèèès romancé, puisqu’au final on ne connaît que très peu de choses sur l’histoire qui lia Thomas Lefroy et Jane Austen, et que quoiqu’il se soit passé, ce n’est sans doute pas allé au-delà d’un flirt. En tout cas, c’est ce que laissent supposer les rares lettres qui nous sont restées.

 

Mais j’avoue que bien que je venais tout juste de lire la biographie, et que je savais donc qu’un certain nombre d’éléments étaient totalement inventés pour les besoins du scénario, comme on dit, peu m’importaitje me suis laissée prendre dans cette histoire et mon petit cœur de guimauve a fondu de nombreuses fois…

 

Et cette dernière scène qui nous présente une Jane Austen vieillissante, lisant des pages de Pride and Prejudice devant Thomas Lefroy et sa fille Jane, referme avec une touche délicate et pleine de regrets cette romance que Jane Austen elle-même n’aurait peut-être pas reniée…

Merci beaucoup à Cuné pour le prêt de la biographie !

jane6

logo_austen_challenge

On peut lire actuellement 32 billets doux sur cette chronique rédigée et publiée par Alwenn ©
Posté dans la catégorie Biographie - Pour faire un permalien vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

Ce que vous en dites :

    J'avais moi aussi beaucoup aimé le film. La biographie semble très intéressante, je la note!

    Ecrit par Maribel, 20 mai 2009 à 04:37
  • Un livre à découvrir quand j'aurais quelques Austen de moins sur ma PAL...

    Ecrit par Moka, 20 mai 2009 à 07:10
  • Tu vois, c'est une bio bien lisible! Pour ma part je connaissais déjà les grands traits de la vie de Jane.
    Je vois qu'il me reste à découvrir le film maintenant!

    Ecrit par keisha, 20 mai 2009 à 07:27
  • Je l'ai lue et trouvée agréable, mais Claire Tomalin est bien plus passionnante... Succomberas-tu ? ;o)

    Ecrit par Lilly, 20 mai 2009 à 08:44
  • Eh bien quel beau billet : très intéressant. Je lirai cette biographie (car j'aime beaucoup ce genre de bouquins qui retrace la vie des auteurs) mais il faut que je termine ses oeuvres avant !!!!

    Ecrit par Hambre, 20 mai 2009 à 12:07
  • Je n'ai pas encore vu le film. Quant à la biographie je l'avais commencée il y a quelques années, en découvrant Austen mais je ne l'ai pas finie. Elle était pourtant agréable à lire. Je vais la reprendre évidemment cette année. C'est un vrai régal cette profusion austenienne

    Ecrit par Lou, 20 mai 2009 à 13:28
  • La biographie n'est pas pour moi (le résumé de sa vie dans Folio -je crois- m'a suffi), mais je note le DVD !

    Ecrit par Leiloona, 20 mai 2009 à 15:04
  • Cette bio est dans ma PAL aussi... je ne sais pas encore quand je vais la lire, j'essaie d'espacer un peu... mais j'ai vu Becoming Jane, que j'ai vraiment beaucoup aimé, et Miss Austen regrets, qu'il faut que tu voies si ce n'est pas déjà car il est tellement beau!

    Ecrit par Pimpi, 20 mai 2009 à 19:11
  • J'ai lu Jane Austen, passions discrétes de Claire Tomalin qui est trés compléte donc je sais pas si je me laisserai tenter par une autre biographie. J'ai vu le film à sa sortie au cinéma et j'avais beaucoup aimé. Les clins d'oeil sont symapa et James McAvoy a un certain charme.

    Ecrit par Rory, 20 mai 2009 à 19:27
  • je vois que la bio voyageuse a fini son petit parcours!! j'ai bcp aimé découvrir l'univers de jane austen à travers elle!

    Ecrit par faelys, 20 mai 2009 à 19:40
  • J'ai beaucoup aimé le film aussi, il est délicieux. Quant la bio, ce sera pour plus tard. )

    Ecrit par fashion, 21 mai 2009 à 10:44
  • C'est fou cette manie de brûler les lettres ! mais quelle idée!!! cette biographie me tente bien, je crois que Keisha en a également parlé et cela m'avait déjà titillée... et ce film.... il va vraiment falloir que je le déniche !!! merci pour toutes ces infos et ce jugement éclairé !

    Ecrit par george sand et m, 21 mai 2009 à 11:17
  • @ Maribel : C'est une biographie qui n'est pas indigeste en tout cas. J'ai été très étonnée de découvrir la vie de Jane Austen en tout cas !

    @ Moka : Oui, je pense que dans le cadre du challenge (ou pas d'ailleurs) c'est intéressant de lire ses oeuvres et de voir en comparaison la vie qu'elle a mené... c'est très paradoxal !

    Ecrit par Alwenn, 21 mai 2009 à 11:26
  • @ Keisha : oui, j'avais peur que ce ne soit pas très lisible, mais en fait, si, complètement. Et si tu as l'occasion de voir le film, n'hésite pas. J'ai personnellement passé un très bon moment...

    @ Lili : eh bien figure-toi que je lis de plus en plus son nom, accolé à un certain nombre de louanges, et que je serais bien capable de me laisser tenter, oui... ^^

    Ecrit par Alwenn, 21 mai 2009 à 11:28
  • @ Hambre : Prends ton temps !

    @ Lou : Oui, un vrai régal ! J'ai l'impression de tomber à chaque fois dans la marmite de baume magique quand je vois un article relatif à Jane Austen : en ce moment, c'est mon refuge bovaryen ! )

    Ecrit par Alwenn, 21 mai 2009 à 11:30
  • @ Leil : Note, note... mais je crois me souvenir que tu n'es pas une accro du genre romantique... et là c'est le cas, hein...

    @ Pimpi : Ah oui ! Miss Austen regrets me fait drôlement de l'oeil aussi ! J'ai très envie de le voir !

    Ecrit par Alwenn, 21 mai 2009 à 11:33
  • @ Rory : Je pense qu'une biographie peut être suffisante en effet. Celle de Tomalin me tente cependant parce que j'en entends énoormément de bien ! Et pour ce qui est de James McAvoy, je plussoie ! Je l'ai trouvé fort charmant et fort séduisant dans ce film... ^^

    @ Faelys : Oui, merci à Cuné, hein ! D'ailleurs tu me fais penser qu'il faudrait que je te rajoute en lien, toi et Keisha, pour la lecture de la bio ! Je manque à tous mes devoirs alors !

    Ecrit par Alwenn, 21 mai 2009 à 11:36
  • @ Fashion : Oui, délicieux est bien le mot ! Et quant à la biographie, celle-ci ou une autre, t'as intérêt hein ! Si la chef du challenge ne lis pas une bio, comme édicté dans les "règles" du challenge austenien, c'est honteux ! ^^

    @ George : Oui, c'est dingue cette histoire de lettres, hein ? tu te rends comptes des infos qu'on a perdues sur Jane Austen avec tout ça ? ça me rendait presque malade parfois en lisant la bio, parce que c'est comme si il y avait toujours un doute qui s'instillait dans ce que je lisais, tant les sources sont peu nombreuses et parfois trop partiales...
    Et si tu as l'occasion de voir le film, n'hésite pas, c'est un bon moment !

    Ecrit par Alwenn, 21 mai 2009 à 11:39
  • J'ai bien l'intention de lire cette bio! Tout le monde semble avoir aimé!!!

    Ecrit par Karine :), 21 mai 2009 à 12:22
  • J'avoue que je préfère quand même James McAvoy à Tom Lefroy, question d'époque je suppose;o)

    Ecrit par Virginie, 21 mai 2009 à 15:17
  • Je n'arrive pas à me décider entre les deux bio. C'est dur ce challenge
    Je n'ai que moyennement apprécié le film, qui m'a semblé être juste une comédie romantique avec des vrais morceaux de Jane Austen à l'intérieur. Je me suis ennuyée pendant la moitié du film mais il y a de bonnes choses aussi et les acteurs sont charmants.

    Ecrit par Isil, 22 mai 2009 à 11:01
  • @ Karine : Disons que c'est une bio qui se lit vite et bien, et qui n'est pas rébarbative comme peut souvent l'être le genre...

    @ Virginie : Oui, oui, c'est comme ce que je disais : très miam ce James McAvoy... et si en plus il est habillé style régence, moi ça me va tout à fait ! ^^

    @ Isil : J'ai un coeur de guimauve alors même bourré de romantisme, j'adore ! Si en plus c'est en rapport avec ma nouvelle marotte du moment, je fonds... Quant au choix entre les deux bio, je ne saurais te conseiller. Mais pour avoir vu quelques posts là-dessus au Inn, celle de Tomalin semble la plus appréciée... Mais celle-ci n'est pas mal du tout !

    Ecrit par Alwenn, 22 mai 2009 à 13:21
  • Il faudrait d'abord que je lise les romans de cette romancière avant de me lancer dans une telle biographie !!
    Bon week-end Alwenn !

    Ecrit par Florinette, 22 mai 2009 à 13:34
  • @ Florinette : ou alors au contraire pour une entrée en matière ? Bon week-end à toi aussi ! )

    Ecrit par Alwenn, 22 mai 2009 à 17:37
  • Vous allez finir par me faire lire jane austen!!! mais je fais de la résistance

    Ecrit par sylvie, 23 mai 2009 à 16:44
  • @ Sylvie : oh non ! Ne résiste pas ! Laisse-toi au moins charmer par Orgueil et Préjugés ! )

    Ecrit par Alwenn, 23 mai 2009 à 20:29
  • J'ai lu un billet sur cette biographie chez Keisha qui m'a convaincue de lire d'abord les œuvres de Jane Austen avant de commencer cette hagiographie ! J'ai donc décidé de suivre son conseil avisé d'austinienne, ne connaissant rien à ses livres ! Cela dit, cette biographie m'intéresse quand même énormément ... Maintenant, je dis ça, mais je dis rien en même temps.

    Ecrit par Nanne, 23 mai 2009 à 20:53
  • @ Nanne : je ne connais pas encore assez bien l'univers d'Austen pour te conseiller, mais je crois que je te donnerai le même conseil que Keisha : il vaudrait mieux commencer par les oeuvres et lire ensuite la biographie. Cela sera d'autant plus marquant je pense !

    Ecrit par Alwenn, 23 mai 2009 à 21:00
  • J'ai beaucoup aimé la biographie de Carol Schields, c'est vrai qu'elle ne donne pas beaucoup de détail sur la vie de jane mais en lisant celle de tomalin, ce qui m'a surpris c'est tout ce qu'on sait, pas de ce qu'elle pensait à cause des lettres, mais de où elle était et avec qui, incroyable
    Elle est si fascinante Jane !

    Ecrit par yueyin, 29 mai 2009 à 23:01
  • @ Yueyin : Oui, elle est fascinante à tout point de vue ! Un parcours particulier pour une oeuvre élaborée dès le plus jeune âge ! Tu me donnes envie de lire le Tomalin, tiens ! ^^

    Ecrit par Alwenn, 30 mai 2009 à 01:25
  • Je le regarderai bien par curiosité Et oui, ce James McAvoy a bien du charme!

    Ecrit par Sabbio, 31 mai 2009 à 08:56
  • Tu as vu sur mon blog le lien vers un article de Lori (en anglais) ? Chaque extrapolation est rapportée aux faits, c'est très intéressant !

    Ecrit par Lou, 13 juin 2009 à 09:36

A votre tour de déposer un billet doux...








 

© Fabulabovarya.canalblog.com, contenu géré par Alwenn | Création 17 avril 2006 |
La reproduction du contenu écrit des billets présents sur ce site sous toute forme et sans autorisation est strictement interdite.