Fabula Bovarya

A tous ceux qui sont atteints d'un incurable bovarysme...

06 novembre 2009

Les hauts de Hurlevent

hurleventLes hauts de Hurlevent, d’Emily Brontë (Le Livre de poche, 41 3   pages). Terminé le 03 novembre 2009.

 

RESUME EDITEUR : Là où la terre est sauvage et le vent glacial, là où les pentes sont hostiles, les esprits peuvent devenir rudes, tenaces. Ils peuvent aussi être incroyablement imaginatifs et poétiques.

 

 

Voilà un classique de la littérature victorienne que j’avais lu quand j’étais ado. Et qui m’avait énormément plu puisque j’en gardai un souvenir formidable, exalté et troublant.

 

L’an dernier, je l’avais offert à Mo dans le cadre du Victorian Swap de Lou et Cryssilda, et j’avais trouvé que la couverture de cette réédtion était particulièrement belle et ça m’avait donné envie de le relire (comme quoi, la lecture, ça tient parfois à peu de choses, comme un renouvellement de couverture…). Et puis comme je ne suis pas une habituelle relectrice (en fait, je peux même compter sur les doigts d’une main les livres que j’ai déjà relus…) je trouvais intéressant de confronter ma vision actuelle du roman aux souvenirs un peu brumeux (sans mauvais jeu de mots…) qu’il me restait de mon adolescence…

 

Eh bien, je suis soufflée par la force de ce roman… Je l’ai dévoré en trois jours, dès que j’avais une minute de libre, et je suis encore sous le coup de la noirceur terrible qui émane de ces pages écrites par une jeune femme de 28 ans à peine…

 

 J’avais bien sûr le souvenir d’une histoire tourmentée, mais je n’avais pas le souvenir d’avoir été mal à l’aise pendant ma lecture de l’époque. Au contraire, je me souviens d’un enthousiasme et d’un pétillement pour avoir découvert (enfin, le titre me fut soufflé par ma maman) une histoire aussi sombre et romantique.

Là, c’était presque à la limite du supportable parfois. Ces déchirements, ces âmes torturées qui n’en finissent plus de se faire souffrir et faire souffrir les autres. Ces êtres aspirés dans une spirale tragique qu’ils ne cessent d’alimenter eux-même… Whaouh. C’est une sacrée claque quand même ce bouquin.

 

Je n’ai été gênée qu’à un seul moment : le moment où Cathy bascule dans la folie. J’ai trouvé que la réaction de la jeune femme était un peu disproportionnée par rapport à la dispute qui en était à l’origine. Bien sûr, on la sent tiraillée entre les deux êtres qui composent son cœur, avec une nette affection pour Heathcliff. Mais j’ai trouvé que la réaction était terriblement théâtrale. En même temps, il faut reconnaître que le caractère de Cathy la prédispose à ce genre de manifestations ostentatoires. Mais quand même.

 

Les personnages sont d’ailleurs tous pour la plupart rongés par une férocité et/ou une brutalité rustre assez frappante. L’univers des Hauts de Hurlevent est aussi triste et gris que la lande sur laquelle cette histoire prend place. Il y a une atmosphère particulièrement forte qui se dégage tout au long du roman, et qui reste une fois le livre refermé, et qui fait que lorsque les souvenirs s’estompent, reste cette impression de tristesse, de vent et de pluie qui imprègne tout, de la terre jusqu’aux êtres.

 

En règle générale, je ne peux pas dire que j’ai apprécié les personnages de ce roman, à commencer par Heathcliff, le démoniaque, ainsi que Cathy, qui a au fond un côté assez perfide et méchant également. Cathy Linton non plus n’a pas réussi à gagner réellement ma faveur. Seule ma pitié est allée vers Hareton Earnshaw, dont le parcours est sans doute le plus optimiste, dieu merci, même s’il demeure très fruste. Il est vraiment difficile de s’attacher à de tels personnages, tant ils sont loin de l’image de « héros ». Et en même temps, n’en sont-ils pas justement plus criants de vérité ?

 

Je ne regrette absolument pas d’avoir relu ce roman (et en plein mauvais temps et grand vent : le pied pour relire un tel livre !) mais je demeure abasourdie par la puissance négative qui émane de l’histoire au fil des pages. C’est très gothique et romantique, mais le tout est tellement bien amené, le récit est si bien conduit, qu’on se trouve face à un roman d’exception qui nous emporte, nous broie, pour nous laisser pantelants la dernière page tournée. C’est à la fois beau et terrifiant. Cruel et magnifique. Absolument nihiliste et d’une complète plénitude. Y compris dans le mal et la souffrance.

 

Un roman qui ne laisse personne indifférent je pense, et je comprends pourquoi j’en avais gardé un souvenir si exalté de ma lecture adolescente : c’est torturé, comme on aime à l’être à cette période. Aujourd’hui, j’en garderai surtout le souvenir d’une histoire à part, terriblement noire et poignante, mais d’une force étonnante. Et un récit envoûtant qui nous plonge dans une atmosphère particulièrement oppressante, qui nous happe au temps présent.

 plaisir_intense

Ce week-end, si j’ai le temps, j’essaierai de visionner une des adaptations que j’ai dans ma dvdthèque. Avec Juliette Binoche je crois. ( ?) Et pour terminer, comment passer à côté de Kate Bush, dont je n’aimais pas particulièrement le timbre de voix, SAUF dans cette chanson. Allez comprendre pourquoi.


On peut lire actuellement 36 billets doux sur cette chronique rédigée et publiée par Alwenn ©
Posté dans la catégorie Romans - Pour faire un permalien vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

Ce que vous en dites :

    Je n'ai pas lu ton billet car j'ai inscrit ce titre dans mes lectures obligatoires d'ici la fin de l'année (c'est beau de rêver mais bon...).

    Ecrit par Isabelle, 06 novembre 2009 à 12:50
  • @ Isabelle : et tu verras, c'est un très bon choix de lecture ! J'irai lire ton avis avec plaisir !

    Ecrit par Alwenn, 06 novembre 2009 à 12:59
  • Je ne l'ai jamais lu et il est pourtant dans ma bibliothèque depuis des années...

    Ecrit par Stephie, 06 novembre 2009 à 13:11
  • Comme toi j'ai lu ce roman ado et j'en garde moi aussi un très beau souvenir....j'ai lu dernièrement un billet sur Jane Eyre qui m'avait donné envie de relire ce dernier titre mais aussi Les Hauts de Hurlevents....ton billet ne fait que m'encourager mais je ne relis pas beaucoup moi non plus!!!

    Ecrit par lancellau, 06 novembre 2009 à 13:58
  • J'ai ce titre dans ma bibliothèque depuis longtemps mais je n'ai jamais été tentée...jusqu'à ton billet. Je vais essayer de le caser dans mes lectures en 2010.

    Ecrit par zarline, 06 novembre 2009 à 14:09
  • Je n'ai pas lu le livre encore, mais je le ferai sûrement un jour. J'ai vu l'adaptation avec Timothy Dalton et j'avais aimé, mais sans plus. Il va y avoir un film prochainement avec l'acteur qui joue Chuck Bass dans Gossip Girl dans le rôle d'Heathcliff, j'ai hâte de voir ça!

    Ecrit par Maribel, 06 novembre 2009 à 17:54
  • Mon premier coup de coeur de lectrice !
    Lu quand j'étais ado, et je me souviens encore des émotions ressenties en le lisant.

    Ecrit par Leiloona, 06 novembre 2009 à 18:13
  • Je partage ton goût pour ce livre : je l'aime depuis mes années lycée, et je meurs d'envie de relire ma vieille édition poche... J'ai l'impression de le connaître encore par coeur. Sur la couverture, c'est un détail d'un tableau de Waterhouse ? C'est vrai que cette édition est chouette !

    Ecrit par Neph, 06 novembre 2009 à 18:13
  • Oh tiens je verrai bien aussi une adaptation, j'avais tellement aimé aussi ado!

    Ecrit par Ori, 06 novembre 2009 à 20:07
  • Comme toi, j'en ai gardé un bon souvenir, datant de mes années lycée... de plus en plus diffus...
    Je crois bien que tu m'as donné envie de le relire !

    Ecrit par Aelys, 06 novembre 2009 à 21:27
  • Je ne les jamais lu ce livre... mais il est dans ma PAL Je n'en entends que du bien.

    Ecrit par Ankya, 06 novembre 2009 à 21:53
  • rah je n'ai pas gardé un super souvenir de cette lecture. mais je sais que je ne l'ai pas lu ds une bonne période..il va falloir que je m'y remette car tout le monde l'apprécie!

    Ecrit par hildebald, 06 novembre 2009 à 23:05
  • Je l'ai lu comme toi étant ado et je suis sûre qu'une relecture me ravirait encore !

    Ecrit par Ys, 06 novembre 2009 à 23:10
  • @ Stéphie : alors je ne saurais que te conseiller de le lire à l'occasion... C'est vraiment un livre étonnant !

    @ Lancellau : ah justement ! J'avais aussi envie de relire Jane Eyre ! Décicément... )

    @ Zarline : j'espère que ce roman sera une belle découverte !

    @ Maribel : oh, oh... une nouvelle adaptation ? A suivre alors !

    @ Leiloona : je me souvenais aussi des émotions à cette lecture, mais cela devenait diffus. J'ai beaucoup aimé le relire !

    @ Neph : Oui, tu as raison, c'est un détail de Waterhouse ! Je trouve que c'est superbe et que ça cadre parfaitement avec le thème du roman !

    @ Ori : j'essaie de m'en faire une ce week-end et je ferai un petit compte rendu ensuite !

    @ Aelys : je suis ne vraiment pas une relectrice d'ordinaire, mais là, j'avoue que j'ai vraiment apprécié retrouver ces émotions fortes...

    @ Ankya : et pourtant, l'histoire est vraiment particulière... mais tellement forte !

    @ Hildebald : oui, tu devrais essayer à nouveau ! Il y a des livres qu'on ne lit effectivement pas au bon moment et par la suite, notre sentiment peut changer... (ou pas... ^^)

    @ Ys : j'avais très peur d'être déçue, tellement je l'avais aimé, mais non, finalement j'ai l'impression que c'est encore plus fort !

    Ecrit par Alwenn, 07 novembre 2009 à 00:36
  • Je l'ai lu quand j'étais au collège et à l'époque il m'avait complètement sciée. J'ai voulu le relire il y a quelques temps et je n'ai pas réussi. Je pense que j'ai peur de perdre les sentiments que j'avais quand j'étais ado

    Ecrit par Virginie, 07 novembre 2009 à 12:02
  • Je l'ai aussi lu au collège et depuis les billets un peu négatifs que j'avais lu par des lecteurs "adultes" (et qui ne l'avait pas lu à leur adolescence) me faisais douter, j'avais peur de le relire et de ne pas aimer. Car moi j'aime relire, même si ça fait un moment que je ne l'ai pas fait! Mais là tu me rassure, je le remet dans ma liste (dans une coin de ma tête)livres que je peux relire!!

    Ecrit par Loula, 07 novembre 2009 à 12:24
  • @ Virginie : j'avais très peur de ça aussi (et c'est d'ailleurs pour cette raison que souvent je ne relis jamais les livres que j'ai aimés), mais je dois avouer que j'ai été bluffée. Je pense que plus le souvenir est lointain, plus on peut parvenir à retrouver des sentiments identiques (et à la condition que le livre soit vraiment un grand livre... en deça, je ne garantis pas le résultat... ^^)

    @ Loula : Oui, tu peux le mettre dans un coin de ta tête ! Comme je le dis à Virginie juste au-dessus, quand ce sont des romans exceptionnels comme celui-là, je crois que l'on n'a pas à craindre d'être déçu par une relecture !

    Ecrit par Alwenn, 07 novembre 2009 à 13:52
  • Ton commentaire résume bien ce que j'avais ressenti à la lecture du roman... et me donne bien envie de le relire !

    Ecrit par Gio, 07 novembre 2009 à 17:15
  • Eh bien pourtant moi je suis une reliseuse de livres, mais seulement pour les gros gros coups de coeur, et quand je vois que mon enthousiasme commence à diminuer, j'arrête pour ne pas perdre ces bonnes émotions;o)

    Ecrit par Virginie, 08 novembre 2009 à 10:09
  • @ Gio : C'est vrai qu'il y a des livres comme ça que l'on a envie de relire... un seul mot d'ordre : ne surtout pas se priver ! )

    @ Virginie : aaah ! voilà une idée qu'elle est bonne ! Mais je ne sais pas si elle marcherait avec moi parce que je suis incapable de laisser quelque chose en plan... je me sens obligée d'aller jusqu'au bout... :/

    Ecrit par Alwenn, 08 novembre 2009 à 11:00
  • Je viens de faire un billet pour mercredi. Je suis tout à fait d'accord avec toi. Quelle claque!

    Ecrit par Edelwe, 08 novembre 2009 à 12:47
  • @ Edelwe : n'est-ce pas ? J'irai lire ton billet mercredi !

    Ecrit par Alwenn, 08 novembre 2009 à 13:24
  • Du grand art ! Les personnages sont aussi forts que les éléments qui se déchaînent sur la lande. Les descriptions m'ont bluffées. c'est comme si j'y étais. Et cette histoire d'amour impossible m'a bien remuée. Puissant et passionné !

    Ecrit par La liseuse, 08 novembre 2009 à 15:36
  • @ Laetitia : oui, moi aussi j'avais l'impression d'y être ! Et en plus je l'ai relu lors de mon séjour en Bretagne, les deux derniers jours où il avait commencé à pleuvoir : ambiance garantie !

    Ecrit par Alwenn, 08 novembre 2009 à 15:58
  • Alors ? Tu l'as terminé ? (là, en fait, il faut m'imaginer sautillant partout, un grand sourire aux lèvres, limite hystérique, parce que tu as accroché à Hunger Games ! C'est bête, hein ?) Tu en as pensé quoi ?
    Je vois que tu es revenue en forme sur ce blog, c'est génial !

    Ecrit par anne, 08 novembre 2009 à 20:46
  • @ Anne : j'essaie de faire peau neuve ici comme dans la vraie vie, parce que j'ai besoin de m'accrocher à ces petites choses... Et nooooon... je n'ai pas pu le terminer ce week-end parce que j'avais une tooonne de copies (beurk. Mais là, tu vois, il est 21h40 et je file au lit pour le continuer ! ) Je t'en dirai des nouvelles très vite ! merkiiiiii pour ce conseil !

    Ecrit par Alwenn, 08 novembre 2009 à 21:43
  • Je suis partante pour une adaptation ciné!!! ce roman m'a marqué! et en même temps il exerce une telle force littéraire qu'on ne peut l'oublier!!

    Ecrit par lael, 09 novembre 2009 à 14:34
  • Ce livre est dur, les personnages sont tellement cruels entre eux. Mais pourtant tellement vrai. Un livre qui possède une force incroyable. On n'en sort pas indemne.

    Ecrit par Lulu, 09 novembre 2009 à 18:22
  • C'était ma lecture des vacances! Je publie mon billet dans la semaine...
    Tout comme toi, j'ai été submergée par la force, l'intensité, la violence même qui se dégagent de ce roman! Magnifique... J'avais du mal à le lâcher!

    Ecrit par Mariel, 09 novembre 2009 à 20:07
  • @ Lael : ah, tu vois, je n'ai pas eu le temps de la regarde ce week-end ! Mais je vais me rattraper dès que possible !

    @ Lulu : c'est une lecture effectivement troublante, c'est le moins que l'on puisse dire !

    @ Mariel : j'irai lire ton billet avec plaisir !

    Ecrit par Alwenn, 10 novembre 2009 à 09:44
  • Je ne lis pas encore ton billet, je voudrais faire le mien avant. Mais sache déjà que c'est mon premier livre de 2009, que j'ai été épastouflée, que je ne savais pas comment en parler, mais merci pour la belle découverte!!

    Ecrit par Mo, 10 novembre 2009 à 14:49
  • @ Mo : Ah chouette ! Tu m'étonnes qu'il est dur d'en parler ! C'est tellement dense, tellement fort : J'ai hâte de lire ton billet alors ! )

    Ecrit par Alwenn, 11 novembre 2009 à 11:37
  • Ah ben non, moi, Kate Bush, j'peux pas!

    Par contre, je suis en demi-teinte pour le livre de Miss Brontë. j'ai envie de le lire (en plus, c'est un classique mais bon, pas que pour ça) et en même temps, le côté sombre et folie me rebute un peu

    Ecrit par Diane, 12 novembre 2009 à 20:26
  • @ Diane : moi je ne peux que pour celle-là ! La preuve, j'ai dû renoncer à achter le dernier Emilie Simon parce que j'y retrouvais trop des intonations de Kate Bush, c'est dire !

    Sinon, je crois qu'il ne faut pas s'arrêter à cette image de folie et de noirceur. Bien sûr, c'est ce qui fait tout l'intérêt du livre, mais c'est aussi et surtout ce qui lui donne sa tonalité si particulière. Mais même si parfois on sent une tension forte, ça ne va que très rarement jusqu'à l'oppression. A mon avis, si tu ne connais pas, c'est vraiment un livre à découvrir !

    Et bienvenue par ici ! )

    Ecrit par Alwenn, 12 novembre 2009 à 20:39
  • Je suis plutôt une fan des lectures SFFF mais figures-toi que je me suis offerte ce livre dans une nouvelle édition (http://ecx.images-amazon.com/images/I/51i%2BSpuU4AL._SS400_.jpg) J'espère ne point être déçue

    Ecrit par Acr0, 05 février 2010 à 10:00
  • J'ai 13 ans et j'ai lu ce livre en deux jours... je l'ai adoré et depuis je soule toutes mes amies en leut faisant lire des passages qui me font presque pleurer...

    Ecrit par zoe, 14 mars 2012 à 21:17

A votre tour de déposer un billet doux...








 

© Fabulabovarya.canalblog.com, contenu géré par Alwenn | Création 17 avril 2006 |
La reproduction du contenu écrit des billets présents sur ce site sous toute forme et sans autorisation est strictement interdite.